La Gopi du Gong

Nous, les Medecin’Gong Players, envisageons le Gong comme un véritable maître, le commandeur de la santé, du bonheur et de l’éveil. Nous sommes semblables aux Gopis amoureuses de Krishna et le vénérons avec humilité, excellence et un brin de fierté divine. Nous sommes les épouses de Dieu, les yoginis indomptables, les sorcières imbrulables puisque déjà brûlantes !

Alors, je vous offre ce petit poème…

Je chante à mon maître chéri
Le cœur vibrant et la pensée unifiée :
Ô toi mon Guru tu es l’Unique
Tu es le seul à nul autre pareil
Soleil de mon âme
Émanation du Naad indomptable

 

Ô toi mon Gong frémissant
Je ne veux rien d’autre que tes rayons
Je me tiens en tes chuchotements divins

 

Ô Toi Son de l’Univers
Guide-moi sur le chemin
De la guérison des êtres
Et de l’éveil insurpassable
Emmène-moi à la source pure
Semblable à la Yoni Céleste
D’où spontanément tout est
Répand en moi l’onde jaculatoire
Du Grand Vajra

 

Ô Toi le grand soigneur des âmes
Tes rayons pénètrent tout
Tes élucubrations brassent nos atomes
Ils sont légions désormais
Celles et ceux qui attendent de toi
Celles et ceux qui s’allongent en toi
Le cœur plein d’espérance
Et au ventre la chaleur mystique
Et la tête dans le vent multicolore

 

Ô Toi tonnerre incorruptible
Ta foudre reconnecte Ciel et Terre
Dans nos esprits malades
Incapables de reconnaitre l’inséparable
Tes ondes amoureuses nous envahissent
Et nous n’avons nul besoin d’aimer
Tant cela est grand et sans contrepartie
Tant l’amour vibrant est naturel
Pour l’Adi Nath et ses frères et ses sœurs

 

Les puérils cherchent des sensations
Les cyniques te frappent en ennemi
Les futiles te numérisent
Les orgueilleux te collectionnent
Mais tu gardes la sensation ultime
Pour les dévots
Tu réserves ta semence
A celles qui te caressent bien
Tu offres le son libre de tout
A qui se donne sans souci du demain
Tu te décuples en mosaïques infinies
Pour moi seule la gueuse attentionnée
Et toutes les seules du Cosmos aussi

 

Ô Toi étincelant Tresha-Guru
A qui rien ne résiste
Toi qui fascine les êtres
Et délivre à loisir les secrets
Puisse-tu m’apprendre le chemin
Celui qui déplace les montagnes
L’art de générer organiser et détruire
Puisse-tu m’écouter comme je t’écoute
Et répondre et répandre ton nectar
Veuille guider ma main sur ta peau dorée
Et jusqu’en ton sexe qui explose
En myriades de joies sans causes
Rais brillants des longs fils de la Connaissance
En ondes nectarines saturant mon être
Peau de mon esprit tous poils dehors

 

Ô Toi essence de tous les amants
Reste impénétrable – ça nous convient !
Krishna Krishna qui nous rend folles
Doux frémissement labourant nos ventres
A chacune tu es et donne tout entier

Mystère de l’exception totale
Révélation de l’extase divine
Exubérance du grand vide de tout

 

Hari Krishna ! Tu nous rends belles
Sans aller ni venir en-dehors de nous
Mystère de la jouissance cosmique
Révélation de Cela-Qui-Est
Exubérance des grâces sans contraires

 

Hari Hari ! Tu nous guéris
Sans bouger ni prescrire
Mystère des innombrables champs
Révélation de la santé originelle
Exubérance des vivaces renaissances

 

Ô Toi mon cher et rond Guru
Je suis à toi comme tu es à moi
Je t’accroche et tu accroches mon cœur
Je te manipule et tu libères la vérité
Je te fais vibrer et c’est moi qui tremble de bonheur
Je t’écoute en silence et tu effaces mes maux
Je cherche le bien-être et tu montres l’être
Merci d’être là et d’attendre toujours
Que moi aussi
Je sois là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *